AFRIK'AÏOLI

AFRIK'AÏOLI
19.11.2013

EN PARTENARIAT AVEC JEUNES POUR LE MONDE, Dans le Cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, rencontre, à l’issue de la projection, avec Christian PHILIBERT, réalisateur & Pascal VERROUST, producteur


SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE
EN PARTENARIAT AVEC
JEUNES POUR LE MONDE



Le petit village d’Espigoule tourne une page de son histoire. Jean-Marc, jeune retraité, a vendu son bistrot. Après bien des hésitations, il finit par accepter de partir en vacances au Sénégal avec son ami Momo. Loin de leurs frontières varoises, ils feront la rencontre de Modou, un sénégalais plutôt filou chargé de leur faire découvrir le pays. Malgré les débuts difficiles des pigeons occidentaux, des galères en tout genre, des jérémiades de Jean-Marc pas habitué à si peu de confort, une véritable amitié va se nouer.


Christian Philibert et sa bande d'Espigoule ne se reconnaissent pas dans le cinéma français actuel, avec d'un côté ses grosses productions, et de l'autre son auteurisme gonflant. Ils veulent faire autre chose.
Christian Philibert joint les actes à la parole. C'est le moins que l'on puisse lui reconnaître.
Le voici donc embarquant Momo et son pote Jean-Marc, le barman retraité  d'Espigoule, le temps d'un voyage au Sénégal, à la rencontre de Modou, leur fantasque chauffeur de taxi qui doit les accompagner, bon an mal an...
 Ainsi, le film se « fait ». Car Christian Philibert « fait » ses films.
 Afrik'aïoli n'est pas un film « réalisé », mais généré. Au fil d'un voyage. Tourné dans l'ordre. Entre écriture et instants présents. Trames et impros. Docu et fiction. Ce n'est pas un film « joué ». Les acteurs y sont de fait merveilleux. Exceptionnels. De toute façon, les acteurs ne sont jamais meilleurs que lorsqu'ils arrêtent de « jouer « …
Afrik'aïoli est une œuvre qui accouche d'elle-même en temps réel, gagne en densité au fil des séquences. Dans la sincérité, dans la complicité et la complétude, tant l'on devine que ce qui se joue à l'écran s'est aussi joué aux mêmes moments derrière la caméra.
Il faut bien le dire, Jean-Marc et Momo agacent, au début, durant 20 bonnes minutes. Ils agacent avec leurs regards jamais méchants, mais tellement pollués de préjugés sur l'Afrique. Ils se complaisent dans une forme de racisme bon-enfant, non conscient de lui-même, qui peut inquiéter le spectateur. Il ne faut pas confondre le propos du film avec celui de ses personnages...
Car les choses se mettent à évoluer, les relations se complexifient, les réalités de chacun s'entrecroisent plus lisiblement. Mais elles evoluent sans effet, sans affect fabriqué, sans message « humaniste » hyper-écrit dont nous abreuvent tant de films bien-intentionnés cherchant à dénoncer les « clichés ». Le scénario est bien plus malin, souvent même sans concession.
 Les « clichés »... Le cliché n'est pas la bêtise. Le cliché est un filtre de représentations premières dont nous sommes TOUS encombrés. Le cliché est culturel.
Christian Philibert ne renie pas les clichés. Bienveillant, ils les accueillent, accentuant la dimension « marseillaise » de ses personnages, au regard de la popularité de la cité phocéènne au Sénégal. Tout y passe donc : les amitiés se noueront dans le partage d'un aïoli, d'un match de l'OM (sur une télé pourrie), d'une partie de pétanque...
Côté africain, magouille et système D se joignent au flegmantisme et à la nonchalance.
Le croisement s'authentifie, les liens se nouent à mi-film, le temps d'une séquence « clip » sur la chanson Le Marché du soleil, par les amis du Massilia Sound System. La célébration de Marseille fusionnant avec les saveurs de l'Afrique. C'est dansant, c'est beau.
Afrik'Aïoli est un film simple et non simpliste, où la rencontre se fait sans fard, un film qui n'est pas autre chose que ce qu'il est, tout en restant dans le souci de la maîtrise formelle.
Car c'est du vrai beau cinéma, les plans sont léchés, la lumières chatoyante, le montage intelligent et fin
C'est un film aussi et surtout extraordinairement drôle. Infiniment plus drôle que n'importe quel comédie calibrée. On rit aux éclats. Vraiment.


Retour à la liste

Newsletter

Programme

Téléchargez le programme hebdomadaire

Cliquez ici

cinémassy

Place de France
91300 Massy
Exploitant : Xavier Blom

Equipement classé Art et Essai,
Labels Recherche et découverte et Jeune Public.
Trois salles équipées du numérique.