DISCOUNT

DISCOUNT
05.12.2014

Dans le Cadre du Mois de l'Economie Sociale et Solidaire EN PARTENARIAT AVEC LE CONSEIL GÉNÉRAL DE L’ESSONNE AVANT-PREMIÈRE NATIONALE rencontre, à l’issue de la projection, avec LOUIS-JULIEN PETIT, réalisateur et l’équipe du film


Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

Rencontre avec Liza Benguigui, productrice.

Parlez nous un peu de Discount
Liza Benguigui : C’est une comédie sociale qui se passe dans l’univers de la grande distribution avec des employés d’un magasin de hard discount dont les emplois sont menacés par l’arrivée de caisses automatiques. Ils vont faire une rébellion silencieuse en récupérant des produits qui sont destinés à être jeté car ils sont soit mauvais, soit abimés ou avec une date de péremption proche, pour les vendre dans une sorte de Discount alternatif. Ils vont devenir des espèces de Robin des Bois du discount.
Quel est votre rôle ?
L.B : Je suis la productrice, j’ai rencontré Julien il y a quelques années. On a travaillé ensemble sur toute autre chose. Il m’a demandé de travailler avec lui sur Discount. Il m’avait ammené une première version du film, c’était il y a trois quatre ans. On a retravaillé ensemble sur le scénario, le casting. J’ai ensuite fait toutes les démarches pour trouver des partenaires qui nous ont permis de tourner et de faire aujourd’hui la post-production du film. J’ai été vers ce film car il a un fond intelligent. L’histoire est vraiment originale et c’est ça la force de ce film tout comme le scénario. Le cinéma pour moi c’est ça. Il n’y a pas des comédiens connus et je suis très fière de ça. Nous n’avons pas le casting bankable du siècle mais on a d’excellents comédiens.
C’est un film qui fait passer un message. Pensez-vous que ça peut faire réfléchir les gens ?
L.B : Absolument. C’est une fable sociale, on suit vraiment l’histoire d’une troupe de personnages mais au delà de ça, il y a énormément de messages. C’est un film qui est très engagé, qui aborde la problématique du gaspillage alimentaire, du remplacement des hommes par des machines, de la pression un peu capitaliste exercée sur les employés… mais tout ça c’est en toile de fond de cette fiction. Il y a une volonté de parler de questions fondamentales de société, mais aux travers d’une vraie histoire de cinéma.
Vous êtes passés par le système du crowdfunding. Ce n’est pas très répandu en France. Pensez-vous que nous sommes en retard à ce niveau ?
L.B : En retard je ne sais pas, mais c’est vrai que ce n’est pas du tout répandu. Je me rend compte qu’il n’y a pas beaucoup de films qui le font. C’est dommage car aujourd’hui les sources de financement se tarissent tellement en France qu’il va bien falloir passer par ça. Il n’y a pas tant d’options que cela pour arriver à trouver de l’argent pour faire les films.


Retour à la liste

Newsletter

Programme

Téléchargez le programme hebdomadaire

Cliquez ici

cinémassy

Place de France
91300 Massy
Exploitant : Xavier Blom

Equipement classé Art et Essai,
Labels Recherche et découverte et Jeune Public.
Trois salles équipées du numérique.